Contactez-nous : 04 42 65 42 10

Les fonctions multi-usages de la forêt

Les fonctions multi-usages de la forêt

Les espaces forestiers n’ont pas une seule vocation. Une même forêt peut tout à la fois, produire du bois, accueillir du public ou rendre des services environnementaux (cycle de l’eau, biodiversité, carbone…) tout en contribuant à la valorisation du paysage.

Mais dans un premier temps à qui appartient la forêt ? Elle appartient à plus de 222 260 propriétaires. Dans la grande majorité, soit 65% des surfaces, les forêts appartiennent à des propriétaires privés. Les 35% restants se partagent entre les forêts domaniales (propriété de l’Etat) et celles des communes, des départements et des établissements publics.

LE RÔLE DE LA FORÊT

Les forêts jouent un rôle essentiel sur la qualité de l’air. Les arbres absorbent du carbone durant leur croissance qu’ils stockent tout au long de leur vie. En France, une forêt en pleine croissance peut absorber de 11 à 37 tonnes de CO2 par hectare et par an. Selon les projections les plus faibles (11t/an/ha), la forêt régionale pourrait stocker 16 650 kt de CO2/an.

La forêt est également un lieu de pâturage. Le sylvopastoralisme consiste à mettre en oeuvre des techniques et des modes de gestion durables pour harmoniser les objectifs forestiers et pastoraux. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, il s’agit de concilier pastoralisme avec valorisation du bois et/ou prévention contre les incendies. Le Centre d’études et de réalisations pastorales Alpes Méditerranée (CERPAM) identifie, dans la région plus de 64 000 ha de forêts sur lesquels une activité sylvopastorale permet la Défense des Forêts Contre l’Incendie.

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur est reconnue comme un haut-lieu de la biodiversité. En effet, notre territoire abrite plus de 85% des espèces de mammifères, 70% des reptiles, 63% des oiseaux et 60% des insectes vivant en France métropolitaine. La faune et la flore régionale se caractérisent par un fort taux d’endémisme et par la présence d’espèces rares.