Contactez-nous : 04 42 65 42 10

La DFCI

Cette appellation regroupe les équipements et les ouvrages de Défense des Forêts Contre l’Incendie qui concourent à l’aménagement des massifs pour prévenir et limiter le développement du feu. Pistes, vigies, points d’eau et coupures de combustible facilitent et sécurisent les actions de lutte. Prévenir les incendies est l’affaire de tous. Trop de départs de feux sont dus à l’imprudence. La vigilance, une parfaite connaissance des risques et des dangers du feu et une application attentive de la réglementation peuvent faire reculer les causes involontaires et les pratiques à risque. Les vigies : les tours de guet ou vigies, un maillon essentiel dans la chaîne de détection, d’alerte et d’intervention contre les incendies, sont situées sur les points hauts pour une couverture visuelle maximale. Elles sont activées en début de saison pour une surveillance continue du territoire. Les pistes et les citernes : pour la lutte, les pistes permettent d’accéder au plus près de l’incendie et les citernes (points d’eau)  servent au ravitaillement des camions des sapeurs-pompiers. 4 x 4 orange des CCFF : véhicule utilisé par les membres bénévoles des CCFF*, qui effectuent des patrouilles de surveillance et peuvent intervenir sur les feux naissants en période à risque. * CCFF/Comités Communaux Feux de...

Les arbres de nos forêts (1)

Le pin pignon Son port en parasol lui donne une silhouette hautement  identifiable. Ses cônes parmi les plus gros chez les résineux, contiennent une amande délicieuse (le pignon). Le pin d’Alep Résineux très présent du littoral à l’arrière pays, le pin d’Alep colonise les espaces ouverts et incendiés pour former des bois clairs. Son bois récolté pour la pâte à papier possède de bonnes qualités mécaniques pour la charpente et les...

Maladies et parasites

Les variations climatiques importantes et soudaines “coup de froid ou de chaud” fragilisent les arbres et affectent leur métabolisme les rendant plus vulnérables. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, les principaux parasites et insectes observés sont localisés : chenilles processionnaires, chancres du pin d’Alep, buprestes du...

Climat

Des Alpes à la Méditerranée, le climat se décline des conditions rigoureuses de haute montagne à des caractéristiques méditerranéennes (sécheresse, vent violent et fortes précipitations). Ces éléments conditionnent également la végétation et son développement. La majorité des plantes savent résister à ces conditions climatiques souvent...

Les chiffres clés de la forêt de Provence-Alpes-Côte d’Azur

1 524 000 hectares de forêt 48% du territoire 65% de forêts privées pour 35% de forêts publiques 51% de résineux 49% de feuillus 114 M de m3 de bois sur pied 33 M de m3 d’accroissement annuel 710 700 hectares, soit 47% des forêts disposent d’un document de gestion 316 000 hectares sont certifiés 2 900 entreprises régionales 222 chaufferies automatiques 85 320 hectares de forêts incendiées en 20...

Le bois sous toutes ses formes

ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES AUTOUR DU BOIS En  région, les activités d’exploitation et de valorisation emploient environ 8 200 salariés et 2 900 entreprises au coeur de la filière. La construction bois est le premier employeur et l’amont de la filière reste peu développé. LA CONSTRUCTION BOIS Résolument polyvalent, le bois s’utilise aussi bien en structure (charpente, ossature), qu’en extérieur (bardage, terrasse, clôture…) et en intérieur (isolation, parquet, lambris, meuble…). Le bois est une matière première et une ressource renouvelable, disponible localement et certifié. LE BOIS ÉNERGIE Sous la forme de bûches, plaquettes ou granulés, le bois est une énergie renouvelable en plein essor. En 2011, 208 800 m3 de bois ronds ont été récoltés pour le débouché bois énergie (plaquettes et bois bûches), soit 29% des bois récoltés. 90% des volumes de bois énergie sont valorisés sous la forme de bois-bûches. LE BOIS MORT Son importance est capitale. Plus de 50% de la biodiversité forestière dépend de lui. Larves, insectes, champignons, oiseaux, mammifères l’utilisent pour se nourrir, s’abriter et se reproduire....

L’écureuil

Le terme écureuil [ekyʁœj ] est un nom vernaculaire ambigu qui désigne en français de nombreuses espèces de rongeurs grimpeurs de taille moyenne, parfois même « volants ». Leur queue, plus ou moins touffue selon les espèces, forme un panache ou un plumeau caractéristique. Ils appartiennent presque tous à la famille des Sciuridés qui comprend aussi les chiens de prairies et les marmottes, mais quelques écureuils volants font partie de la famille des Anomaluridés. La queue en panache de l’écureuil et son acharnement à faire des provisions pour l’hiver ont contribué à sa popularité et en ont fait un animal emblématique souvent présent dans la symbolique et la...